Ohayou-Tokyo
Irashaimase tomodachi !
Bienvenue sur le Forum Ohayou-Tokyo !
Ici une inscription , c'est gratuit et en plus de ça tres gratifiant !
Cours , jeux , musiques , dramas , legendes..... Bref pensez a retirer vos chaussures en entrant sur le forum !


Ohayou-Tokyo le forum ou l'on retire ses chaussures avant d'entrer !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeux du GO

Aller en bas 
AuteurMessage
Nana-sempai
オタク先生 ( Otaku-sensei)
オタク先生 ( Otaku-sensei)
avatar

Messages : 819
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 29
Localisation : Nantes ou Tokyo

MessageSujet: Le jeux du GO   Jeu 25 Nov 2010 - 15:27

Originaire de Chine, le jeu de go (碁 ou 囲碁 : igo en japonais formel) oppose deux adversaires qui placent à tour de rôle des pierres noires (kuro) et blanches (shiro) sur un tablier, appelé goban, tentant ainsi de contrôler le plan de jeu en y construisant des « territoires » qui se comptent en moku. Chaque « pierre » représente un soldat ; les soldats encerclés deviennent des prisonniers.
Il s'agit du plus ancien jeu de stratégie combinatoire abstrait connu. Malgré son ancienneté, le jeu de go continue à jouir d'une grande popularité en Chine, en Corée et au Japon. Dans le reste du monde, où sa découverte est récente, sa notoriété est croissante. Son succès tient autant à la simplicité de ses règles qu'à sa grande richesse combinatoire et sa profondeur stratégique .

Un jeu japonais

Le wéiqí arrive en Corée au ve siècle et atteint enfin l'archipel nippon où il est vite adopté par l'aristocratie locale, très influencée par la Chine. Selon la tradition, c'est en 735 que le go fut introduit au Japon mais on trouve des interdictions du go déjà édictées plusieurs dizaines d'années plus tôt. Dans un décret de l'impératrice Jitō promulgué en 701, l'aristocratie s'arroge le droit d'y jouer. Les moines bouddhistes, auxquels on interdit la musique et les jeux de hasard obtiennent le droit de jouer au go, non considéré comme un jeu de hasard. Réservé à l'élite sociale, le go ne s'est cependant pas démocratisé au Japon avant le xxe siècle.
La pratique du go se généralisera parmi les samouraïs comme entraînement à la stratégie militaire. À Kyōto, les moines nichirens (secte bouddhiste japonaise) seront les fondateurs d'Honinbō, la première grande école de go qui durera jusqu'en 1940.
Au xve siècle, une simple modification de règles va transformer profondément la pratique du jeu. On abolit la règle du zuozi qui consiste à placer une pierre dans chacun des quatre hoshi de coin du goban et on commence désormais la partie avec un goban entièrement vide. Le zuozi restera en vigueur en Chine jusqu'au début du xxe siècle. Au Japon, le go est désormais libre pour les explorations théoriques sans entrave qui déboucheront sur le développement des fuseki et des joseki.

Âge d'or du go


Dans la seconde moitié du xvie siècle, le go est objet de grand intérêt de la part des seigneurs qui se disputent le pouvoir. En 1578, le daimyo Oda Nobunaga invite à Edo le moine Nikkai, un joueur réputé, pour l'affronter. Impressionné par la force de Nikkai, il lui accorde le titre de Meijin (Maître) qui deviendra par la suite l'un des grades les plus prestigieux du monde du go. Nikkai est nommé instructeur d'Oda Nobunaga. Quelques années plus tard, en 1582, celui-ci assiste à une partie dans laquelle apparait un triple ko. Le soir même, l'un de ses compagnons d'arme se révolte, provoquant le seppuku d'Oda Nobunaga. Depuis, le triple ko est considéré comme un présage néfaste.
En 1590, Toyotomi Hideyoshi organisa le premier tournoi officiel pour désigner le plus fort joueur du pays. Honinbō Sansa (nouveau nom de Nikkai) remporta ce premier titre. Les autres joueurs sont classés en fonction de leur rang selon le système nouvellement créé des dan.



Avec l'unification du Japon par Ieyasu Tokugawa en 1603, le go, soutenu par les militaires et le shogunat Tokugawa, entre dans sa période classique et connaît un développement ininterrompu pendant plus de deux siècles et demi. Grâce à la protection du shogun, le go acquiert un statut officiel et devient une institution gouvernementale. Le meilleur joueur du pays se voit promu au rang de godokoro, une sorte de « ministre du go » qui a la haute main sur toute l'administration du go professionnel. Trois nouvelles grandes écoles voient le jour, Hayashi, Inoue et Yasui, qui disputeront la prééminence à la prestigieuse Honinbō. Elles s'affronteront pour se partager les prébendes et les postes de fonctionnaires richement dotés. Un tournoi annuel (o-shiro-go) réunira les deux meilleurs joueurs en présence de l'empereur et du shogun.
En 1868, la restauration Meiji mettra un terme à cet âge d'or. Avec l'entrée du Japon dans l'ère industrielle, le go perd ses repères féodaux traditionnels et ses mécènes, et il sombre dans une crise durable et profonde. Plusieurs tentatives de réorganisation avortent rapidement. En 1879 cependant est fondé Hōensha, la première organisation qui parvient à fédérer le monde du go. Après de nombreuses vicissitudes, il en émergera la Nihon Ki-in fondée le 20 mai 1924. Les premières décisions de ces organisations visent à démocratiser le go. Grâce à la couverture régulière dont il est l'objet dans certains journaux comme le Daily Yomiuri, le go devient très populaire.
C'est aussi à ce moment que sont édictés les premiers règlements concernant les cadences de jeu : en 1922, le temps total dont dispose chaque joueur est réduit à 16 heures. Il n'était en effet pas rare à l'époque qu'une partie durât une semaine ou plus ; certaines parties furent interrompues jusqu'à 20 fois. Le roman de Kawabata, Le Maître, ou le Tournoi de go, met en scène l'ultime partie de Shusai, dernier des Honinbo, jouée contre Kitani Minoru (appelé Otake dans le livre), et qui fut aussi la dernière de ces parties interminables :
« Les joueurs de haut rang se voient généralement attribuer dix heures chacun pour une partie, mais cette fois, par exception, les délais avaient été multipliés par quatre. Il restait encore quelques heures aux Noirs, néanmoins, trente-quatre heures, cela semblait tout à fait inhabituel, et même sans doute unique dans les annales du jeu, depuis qu'on fixait des limites de temps. ».
La partie en question, qui se déroule en 1938, s'étale sur six mois et quatorze séances. La première séance, cérémonie d'inauguration, ne comprit, pour la forme, que les deux premiers coups.
La durée des parties sera encore réduite par la suite.



Le go à l'ère atomique

Le go continua son chemin malgré toutes les difficultés inhérentes à la Seconde Guerre mondiale. Une anecdote illustre bien la rage de jouer des professionnels du go. Au printemps 1945, Iwamoto Kaoru devint challenger d'Hashimoto Utaro dans le prestigieux tournoi d'Honinbō. Jouer à Tōkyō étant impensable après les terribles bombardements de mars 1945, il fut décidé que le match se déroulerait durant l'été à Hiroshima.
La première partie eut lieu les 23 et 25 juillet 1945 malgré l'interdiction de jouer signifiée aux joueurs par le chef de la police locale qui craignait pour leur sécurité. Leur maison fut d'ailleurs mitraillée par l'aviation américaine durant la partie. Furieux d'apprendre qu'on avait enfreint ses ordres, le policier leur interdit formellement de rejouer dans la ville. Les adversaires tombèrent d'accord pour disputer la seconde partie du 4 au 6 août à Itsukaichi dans la banlieue d'Hiroshima. Au troisième jour du match, les joueurs faisaient une pause dans le jardin, lorsqu'ils aperçurent une explosion fulgurante suivie par la formation d'un gigantesque « champignon » et par un coup de vent violent qui brisa les fenêtres et renversa les meubles et la table de jeu. Comme ils en étaient au yose (fin de partie après les combats), ils replacèrent la position et terminèrent la partie (qui se finit par une victoire de Hashimoto avec cinq points d'avance).
Ce ne fut que plus tard dans la journée, en voyant arriver les rescapés de la première bombe atomique, que les joueurs comprirent la tragédie à laquelle ils avaient miraculeusement échappé. Le match se termina par un résultat nul (3-3) en novembre 1945, durant l'occupation américaine après la reddition du Japon.

__________________________________________________
リナちゃんのフャン!スキャンダルぱわあ!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/apps/application.php?id=144875468883515
Nana
妖怪 ( yokai )
妖怪 ( yokai )
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 23
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Dim 28 Nov 2010 - 18:40

le manga Hikaru no go en parle bien de ce sujet aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nana-sempai
オタク先生 ( Otaku-sensei)
オタク先生 ( Otaku-sensei)
avatar

Messages : 819
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 29
Localisation : Nantes ou Tokyo

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Lun 29 Nov 2010 - 15:53

Avez vous deja joué en vrai ?

__________________________________________________
リナちゃんのフャン!スキャンダルぱわあ!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/apps/application.php?id=144875468883515
Nana
妖怪 ( yokai )
妖怪 ( yokai )
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 23
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Lun 29 Nov 2010 - 19:16

J'avais essayé sur internet mais sans récompense ...
Revenir en haut Aller en bas
Nana-sempai
オタク先生 ( Otaku-sensei)
オタク先生 ( Otaku-sensei)
avatar

Messages : 819
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 29
Localisation : Nantes ou Tokyo

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Mar 30 Nov 2010 - 11:51

Je connaissais le jeux quand j'etais ado j'y jouais mais je pense que mon niveau est naze maintenant !

__________________________________________________
リナちゃんのフャン!スキャンダルぱわあ!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/apps/application.php?id=144875468883515
Nana
妖怪 ( yokai )
妖怪 ( yokai )
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 23
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Mar 30 Nov 2010 - 16:48

J'avais pas compris grand chose sur internet ...
Revenir en haut Aller en bas
Nana-sempai
オタク先生 ( Otaku-sensei)
オタク先生 ( Otaku-sensei)
avatar

Messages : 819
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 29
Localisation : Nantes ou Tokyo

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Ven 3 Déc 2010 - 12:04

XD

__________________________________________________
リナちゃんのフャン!スキャンダルぱわあ!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/apps/application.php?id=144875468883515
Nana
妖怪 ( yokai )
妖怪 ( yokai )
avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 23
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Le jeux du GO   Ven 3 Déc 2010 - 18:04

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeux du GO   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeux du GO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeux pour un anniversaire
» Des skins ( stickers ... ) pour votre console de jeux !
» [info] pensez vous que les jeux WM7 seront comme ça ?
» [Aide]comment désinstaller les jeux en démo?
» [GUIDE] Le top des jeux pour téléphone WVGA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ohayou-Tokyo :: Art , coutumes et traditions :: Coutumes et traditions-
Sauter vers: